FORGOT YOUR DETAILS?

Festival de Fès de Diplomatie Culinaire

by / jeudi, 26 avril 2018 / Published in Actualités

A l’occasion de la troisième édition du Festival de Fès de Diplomatie Culinaire qui a eu  lieu du 19 au 22 avril 2018 sous le thème : « Arts culinaires, Santé et sagesses du monde : Gastronomie et cultures du terroir du Maroc et d’ailleurs », l’ISTH en sa qualité de partenaire officiel du festival, les stagiaires de l’ISTH ont contribué à l’organisation et à l’accueil. L’ISTH a été dignement représenté et peut être fier de la qualité de leurs prestations.

EDITO 2018 :    >>> Site web officiel du festival <<<

«  De nombreux ouvrages d’Orient et d’Occident ont souligné, depuis des siècles, le rapport entre la qualité des produits, celle du goût et leurs effets sur le corps et l’esprit. C’est à travers l’aphorisme de Jean Anthelme Brillat-Savarin : « Dis-moi ce que tu manges : je te dirai ce que tu es. », que nous allons tracer les chemins de ce savoir pour cette troisième édition du Festival de Fès de Diplomatie Culinaire.

Dans un contexte où les excès et les nuisances d’une agriculture industrialisée et productiviste sont largement établis nous prenons toute la mesure des enseignements d’une gastronomie liée à des cultures de terroirs, y compris dans leurs aspects traditionnels et historiques. Elle nous indique les chemins par lesquels- et pas seulement dans le passé mais y compris de nos jours- nous sommes conduits à la fois vers l’art de vivre et celui de se nourrir.

Nous pouvons découvrir une mine d’informations pleines de créativité et de bon sens dans des ouvrages d’Andalousie médiévale tel celui de Tujibi, dans le patrimoine gastronomique marocain dans ses différentes cultures, dans les traditions amérindiennes du Mexique ou du Pérou , dans la tradition indienne Ayurvédique , celle du Japon liée au shintoïsme et au bouddhisme , les conseils diététiques et psycho-spirituels de Hildegarde de Bigen. De grands Chefs ambassadeurs mais aussi des conférenciers spécialistes en la matière, de différentes cultures, seront là pour partager leur savoir et leur art avec le public et pour réinterpréter nos gastronomies respectives à la lueur de ces expériences séculaires et de ce que nous en dit et propose la science aujourd’hui .

En cela nous pouvons parler d’une  » politique  » ou d’une « diplomatie du goût  » qui donne à chaque repas, aussi simple ou sophistiqué soit-il, empreint de ces savoir-faire , cette capacité à nous enchanter et à appeler notre gratitude à la nature et à la vie! . »

Oussama Skali, Directeur FFDC

 

Laisser un commentaire

TOP